5 astuces pour « verdir » notre internet

5 astuces pour « verdir » notre internet

A la question « Quel secteur consomme 7% de l’électricité mondiale ? », la réponse est le Numérique !

A lui tout seul, il consomme plus que la Russie et deux fois plus que le Japon.

Conso électrique du numérique comparé aux pays - 2012

En soit, ce n’est pas la consommation électrique en elle-même qui peut effrayer mais toujours et comment on la produit cette fameuse électricité !!!

Car le développement du web peut aussi être une véritable opportunité de pousser l’énergie verte à se développer…

En attendant, et histoire de faire quelques économies à la maison, voici 5 astuces à appliquer dans notre utilisation quotidienne d’internet.

Passer à l’électricité verte

Là, je vous renvoie à mon article à ce sujet Electricité verte : moins cher !. Plus nous serons nombreux à solliciter des énergies renouvelables, plus les investissements dans ce secteur se développeront. C’est à nous d’agir, si on ne fait rien ça ne se fera pas tout seul 🙁

Bien choisir ses sites et son cloud

Au quotidien, on ne se rend pas bien compte de la consommation électrique dont ont besoin les géants du net. Véritable système nerveux central de notre monde actuel, internet range nos données, les partage ou bien encore les protège. Le cloud, si utile, nous semble être immatériel de par son nom (le nuage) mais en fait, il est bel et bien physique. D’énormes datacenters existent à travers le monde et nécessitent beaucoup d’énergie pour nous fournir les informations recherchées mais aussi pour les tenir au frais.

Un ordi dans un bureau ça vous chauffe la pièce, alors imaginez la chaleur dégagée par des milliers d’ordis de ce type dans un seul endroit.

Alors qui sont les bons élèves qui tendent au 100% d’utilisation d’énergies renouvelables ?

quelle energie pour les geants du web - source Greenpeace

Eh bien Facebook, Apple et Google utilisent de 56 à 83% de renouvelable. Ils se sont engagés petit à petit depuis les années 2012 et visent le 100% renouvelable.

Y aller mollo sur le streaming

En 2015, les vidéos ont capté 63% du trafic web mondial ! En 2020, ce sera sûrement 80% du trafic…

Les videos utiliseront 80% du trafic web en 2020

Youtube, appuyé sur Google, est le seul à utiliser plus de 50% d’énergie verte quand Netflix n’est qu’à 17%. Ce dernier, en fort développement utilise 30% d’énergie issue du charbon 🙁 Et son développement rapide ne trouve de réponse aujourd’hui que dans les énergies fossiles. Netflix n’a à ce jour aucun engagement de développer l’utilisation d’énergie verte, ce qui vient noircir gravement le profil de ce service.

Origine de l'energie pour les videos web

Bon à savoir : regarder un film en basse définition consomme 4 à 10 fois moins d’énergie.

Pour la musique, itunes ou Spotify

Evidemment on retrouve les outils d’Apple et de Google et leur utilisation élevée en énergies vertes. Je comprends que ça peut ne pas plaire d’utiliser ces géants d’internet….mais aujourd’hui, écologiquement parlant, ils sont vraiment en avance !

Gérer nos emails

Chaque heure, plus de 10 milliards d’emails sont envoyés dans le monde et ceci depuis 4,4 milliards de comptes (bon on a tous plusieurs comptes emails mais quand même, ça commence à faire non ?). Et je ne vous parle pas des kilomètres que font nos fameux emails avant d’arriver chez les destinataires : 15000 en moyenne ! Le trajet n’est pas franchement direct, même si c’est à votre voisin que vous envoyez une info 😉

L’Ademe estimait en 2014 que l’envoi d’un e-mail de 1 Mo produit l’équivalent de 15 grammes de CO2. 👿

Alors on passe à l’action :

  • on n’envoie plus d’emails avec copie à toute la terre (de toute façon, au final, seule la personne concernée le lira, et encore…) ;
  • on limite les emails avec des pièces jointes trop lourdes (préférez un lien hypertexte) ;
  • on se désabonne des newsletters qu’on ne lit jamais ;
  • on supprime les emails traités et on vide sa corbeille régulièrement pour éviter les stockages inutiles qui consomment.

Des petits gestes du quotidien qui ne nous demandent pas beaucoup d’efforts mais qui peuvent faire la différence au niveau mondial 😉

Alors prêt ? Souvenez-vous, il vous faut passer à l’électricité verte, bien choisir votre cloud, y aller tranquillou sur les vidéos et la musique téléchargée et surtout gérer vos emails.

Sources : Rapport Greenpeace 2017 « Clicking clean : who is winning the race to built a green internet ? » // ADEME

Laissez un commentaire