C’est foutu, y’a rien à faire !

C’est foutu, y’a rien à faire !

Mais que veux-tu qu’on fasse à notre niveau ? De toute façon, c’est pas nous c’est les autres…. Y’en a marre, nous on fait de notre mieux avec ce qu’on a ! Allez d’abord contrôler les grandes entreprises et les riches….

Combien de fois j’entends ces arguments, ces « excuses » à l’immobilisme, ce déni, ces répliques de cours d’école « c’est pas moi c’est lui »… Alors que nous connaissons tous désormais les conséquences de nos comportements sur l’état de la planète.

Mais c’est quoi le problème ????

La dissonance cognitive

C’est le principe de se sentir coincé entre le « Il faut agir » et le « à mon niveau, je ne peux rien faire ». La tension intérieure devient insupportable alors on met en place une stratégie d’évitement : c’est trop cher, j’ai pas assez d’infos, ce n’est pas ma faute à moi, commençons par les entreprises, etc. On va ainsi jusqu’au déni.

Bien sûr, se projeter dans un effondrement complet du monde que nous connaissons aujourd’hui génère d’incroyables peurs, angoisses ou colères. Depuis que nous sommes tout petit, nous nous forgeons un avenir dans ce monde là. Et on vient nous dire qu’il n’existera plus dans 30 ans au pire et dans 100 ans au mieux ! On a l’impression de se faire voler nos rêves, nos espoirs… Il nous faut donc entrer en deuil avant d’envisager de re-vivre différemment.

Un grand pouvoir d’adaptation

Nous avons une énorme capacité à nous adapter. C’est notre force majeure. Il nous faut donc voir l’avenir non pas dans une perte de notre bien-être pétrolier mais dans la construction d’un nouveau monde.

Ne nous battons plus pour sauver le monde actuel mais préparons nous au changement.

Nous ne sommes pas des sauveurs, arrêtons les crispations. Nous sommes des inventeurs, des créateurs dotés d’une puissance infinie. Il nous faut juste personnaliser le problème, se sentir à la hauteur de la tâche. 

Le phénomène d’appropriation

C’est commencer par de petits gestes dans votre quotidien qui vous paraissent simples. Et pas questions de les dévaloriser et de minimiser leur portée ! C’est de cette façon qu’on avance, lentement mais sûrement. Et c’est de cette façon que viennent aussi les nouvelles idées. Soyons raisonnable, monter une marche après l’autre c’est déjà bien 😉

On ne nous a jamais demandé de sauver le monde à nous tout seul.

Quand on voit le succès du film-documentaire « Demain » on se rend bien compte que tout a commencé à petite échelle. Et que chaque projet est la résultante d’idées partagées, de rencontres et de passages à l’acte. Que de beaux exemples dans ce film, fonctionnant aujourd’hui très bien et de façon simple.

Alors on fait quoi et comment ?

1- Agir avec son porte-monnaie
Ça, pour le coup, c’est hyper simple. Posez-vous les questions, avant chaque achat : en ai-je vraiment besoin ? Ça vient d’où / Combien de kilomètres parcourus avant d’arriver ici ? Avec quoi c’est fait ? Est-ce réparable si ça casse ? Pourrais-je l’acheter d’occasion ?

« Se penser comme consommateurs fait partie du problème, retrouver notre identité de créateur et de producteur fait partie de la solution » Vandana Shiva

2- Mettez-vous aux écogestes du quotidien
Triez vos déchets, éviter les produits issus des énergies fossiles (plastiques et compagnie), n’achetez que ce qui est utile, recyclez vos vieux vêtements ou objets ainsi que vos piles et ampoules, évitez les produits ménagers dangereux pour votre santé et l’environnement…Passez au bio !

Pas la peine de tout faire en même temps hein, souvenez-vous : une marche après l’autre 😆

3- Regroupez-vous
Adhérez à des groupes d’échanges sur les thèmes qui vous touchent : l’écologie de façon générale, le zéro-déchets, le jardinage bio,…
On trouve ces groupes d’échanges sur internet ou bien mieux dans les associations de nos communes. Et c’est toujours plus sympa d’échanger les idées.

4- Ne vous obligez pas à être parfaits
Ne passez pas d’un extrémisme à l’autre 😉 On a le droit à l’erreur et c’est d’ailleurs la meilleure façon d’apprendre !

Vous êtes intéressés mais ne savez pas par où commencer ? Inscrivez-vous à ma newsletter et recevez les deux bonus « Mes premiers pas éco » et « Laver son linge : 5 actions pour dépenser moins ».

Laissez un commentaire