Chauffer son eau pour le thé, combien ça coûte ?

Chauffer son eau pour le thé, combien ça coûte ?

Je suis une grande buveuse de thés et autres tisanes. Travaillant à domicile, on peut dire que j’ai le choix du mode de « chauffage » de mon eau.

La question en arrivant dans la cuisine reste donc souvent de savoir comment je procède pour être la plus économe possible ?

Bouilloire, micro-ondes, plaque électrique ou gazinière ? Qu’est-ce qui coûte le moins cher et qu’est-ce qui consomme le moins d’énergie ?

Évidemment nous sommes attirés par le plus simple et le plus rapide à mettre en œuvre. Pour moi c’est la bouilloire et pour d’autres ce sera le micro-ondes. Mais quel est le plus énergivore ?

Si je prends la bouilloire, je la remplis au maximum ou seulement le volume de ma tasse ? Même question pour le micro-ondes : je me fais tout de suite une grosse quantité de thé ou seulement une tasse ? Au gaz ? Quel volume ? Quelle taille de casserole sur quelle taille de brûleur ?

Ah bah oui, tout de suite ça parait moins simple de se faire une tasse de thé 😉

Pas de panique, mon Wattmètre et moi sommes là ! Et j’ai testé pas mal de combinaisons pour mettre tout ça en lumière.

C’est parti…

La consommation de la bouilloire

consommation kWh bouilloireJ’ai eu, pour mon anniversaire, une bouilloire en inox avec choix de températures de 60°C à 100°C. Et oui, même les bouilloires se complexifient ! Heureusement y’a pas 15000 boutons pour la faire fonctionner.

Voici mes premières constatations :

Volume chauffé t en °C Temps Consommation
1 litre d’eau 90°C   2’24 0,08 kWh
0,5 litre d’eau 90°C  1’27 0,04 kWh
0,25 litre d’eau 90°C  0’49 0,02 kWh
1 litre d’eau 80°C  2’09 0,07 kWh
0,5 litre d’eau 80°C  1’18 0,04 kWh
0,25 litre d’eau 80°C  0’46 0,02 kWh

Le moins qu’on puisse dire, c’est que la différence de consommation énergétique n’est pas flagrante entre une eau à 80°C et une eau à 90°C. La différence est infinitésimale pour 1L d’eau chauffée et il n’y en a pas pour un volume moins important.

Dans tous les cas, il est plus avantageux (et en tout cas moins consommateur) de ne faire chauffer que le volume dont nous avons besoin.

En gros, chauffer l’eau de ma tasse de thé me coûte 0,003€ en énergie via ma bouilloire. Je pars du prix du kWh à 0,145€. Je n’intègre pas le prix de l’abonnement électrique car je pars du principe que, de toute façon, on le paye ce fichu abonnement. Même si nous n’avions qu’une lampe de chevet il faudrait le payer, donc…

Ensuite choisir 80°C ou 90°C c’est à l’envie de chacun (et aussi en fonction des recommandations de certains thés à 10 000$ avec mode d’emploi et tout et tout).

La consommation de la gazinière

Et quand on n’a que sa gazinière pour faire son thé. Combien elle coûte cette fameuse tasse de thé ?

chauffer son eau au gazEt là, quand on a plusieurs casseroles de tailles différentes….on commence déjà par se demander laquelle prendre et quel feu utiliser. Et oui, elle s’en pose des questions la fille 😉

Un vague souvenir des recommandations de mon paternel me fait dire qu’il faut optimiser la surface d’échange entre le fond de la casserole et les flammes. Donc c’est parti, voici mes constatations :

Avec une grande casserole sur feu rapide

Volume chauffé t en °C Temps Consommation
1 litre d’eau avec couvercle
90°C 4’58 0,25 kWh
0,5 litre d’eau avec couvercle
90°C 2’58 0,14 kWh
0,25 litre d’eau avec couvercle
90°C 2’05 0,11 kWh

Avec une casserole moyenne sur feu semi-rapide

Volume chauffé t en °C Temps Consommation
1 litre d’eau avec couvercle
90°C 8’10 0,22 kWh
0,5 litre d’eau avec couvercle
90°C 4’15 0,11 kWh
0,25 litre d’eau avec couvercle
90°C 2’42 0,07 kWh

Avec une petite casserole sur feu auxiliaire (le tout petit)

Volume chauffé t en °C Temps Consommation
0,5 litre d’eau avec couvercle
90°C 6’34 0,10 kWh
0,25 litre d’eau avec couvercle
90°C 4’07 0,07 kWh

Là, évidemment je ne peux pas utiliser mon Wattmètre. Nous sommes donc sur des calculs théoriques en fonction des indications données par le constructeur de ma plaque.

Quoi qu’il arrive, notre tasse de thé dépense beaucoup plus d’énergie avec le gaz qu’avec la bouilloire. Néanmoins, si on n’a pas le choix, mieux vaut choisir le feu moyen avec une casserole adaptée. En 2mn42 vous aurez votre tasse de thé chauffée à 90°C alors qu’avec le petit feu, vous consommerez autant d’énergie mais il vous faudra attendre 4mn07…

Rien de surprenant dans ces résultats puisque chauffer une casserole au gaz engendre énormément de déperdition d’énergie. Une grande quantité de chaleur n’atteint pas le liquide. Les abords de la casserole sont chauds parfois à plusieurs centimètre de celle-ci.

La consommation de la plaque électrique

Ma plaque de gaz a une plaque électrique intégrée d’une puissance de 1,5 kW. J’avoue ne jamais m’en servir. Tant et si bien que je ne la voie même plus. C’est dingue quand même ! C’est au bout de plusieurs de mes tests que j’ai fini par réaliser que je pouvais comparer avec la plaque électrique aussi !

Voici donc les résultats :

Volume chauffé t en °C Temps Consommation
1 litre d’eau avec couvercle 90°C  6’46 0,16 kWh
0,5 litre d’eau avec couvercle
90°C 4’25 0,11 kWh
0,25 litre d’eau avec couvercle
90°C 3’21 0,08 kWh

J’avais un ENOOORME préjugé sur la consommation d’une plaque électrique mais finalement on est très proche des consommations du feu semi-rapide par exemple.

En plus, en jouant avec l’effet d’inertie je pense qu’on peut faire de belles économies car la plaque chauffe encore un bon moment après arrêt.

La consommation du micro-ondes

Pour theiere dans micro ondema cup of tea, je peux aussi choisir le micro-ondes. Bien pratique mais souvent controversé quant à ses fameuses ondes qui auraient un effet néfaste sur les aliments et sur nous aussi d’ailleurs. J’avoue m’en servir très peu maintenant. Il sert plus pour réchauffer les tasses de café de mon homme qu’autre chose. Bref, revenons-en à notre tasse de thé :

Volume chauffé t en °C Temps Consommation
1 litre d’eau dans théière porcelaine
90°C 9′ 0,23 kWh
0,5 litre d’eau dans théière porcelaine
90°C 7′  0,13 kWh
0,25 litre d’eau dans théière ou tasse porcelaine
90°C 2′ 0,04 kWh

Eh bien à dire vrai, me voilà surprise une nouvelle fois. J’ai regardé mon Wattmètre à 2 fois !! Je n’imaginais pas qu’un micro-ondes consomme autant surtout pour un gros volume d’eau. Alors, je mets quand même un bémol. Mon micro-onde est assez vieux (genre 13 ans). Les appareils d’aujourd’hui ont peut-être de meilleures performances ?

Dans mon cas, le micro-onde est à peu près compétitif pour de petits contenants type tasse mais pas pour une théière complète d’1 litre en tout cas.  

En conclusion

Histoire de s’y retrouver, voici le top 3 des modes de chauffage de notre eau pour une tasse de thé ou une théière complète.

Pour une tasse de thé :

  1.  Bouilloire avec 0,02 kWh en moins de 50 secondes selon la température choisie ;
  2.  Micro-ondes avec 0,04 kWh en 2 mn ;
  3.  Gazinière (feu semi-rapide ou moyen) avec 0,07 kWh en 2mn47

Pour une théière (contenance 1L):

  1. Bouilloire avec 0,08 kWh en 2mn24 ;
  2. Plaque électrique 0,26 kWh en 6mn46 ;
  3. Gazinière avec 0,22 kWh en 8mn10 ;

 La différence pour 1 litre d’eau est tellement importante que je me demande si pour la cuisson des pâtes ou pour préparer une soupe il ne faudrait pas que je passe d’abord par la bouilloire ??

Et vous comment faites-vous ? Dites-moi tout dans les commentaires là tout en bas de la page et partagez cette page avec vos amis 😉

10 Commentaires

  • Migac

    Bonjour,
    en théorie le prix du kw électrique est bien plus élevé que celui du kw gaz d’où l’utilisation du gaz pour le chauffage , étonnant donc que la plaque électrique soit plus économique que le gaz mais c’est aussi un problème de déperdition plus ou moins importante , le gaz chauffe un peu tout autour , la plaque chauffe aussi l’entourage . La résistance de la bouilloire chauffe directement l’eau donc pratiquement pas de perte . Il reste a calculer la consommation sur plaque vitroceramique ou induction , bon rendement théorique mais consommation en veille .
    A mon avis le plus gros consommateur dans la cuisine est le frigo qui tourne plusieurs heures par jour .

  • Clémentine

    Mais pour prendre tout en compte, il faudrait aussi prendre en compte la consommation d’énergie nécessaire à la fabrication de la bouilloire, les matériaux nécessaires, pas toujours recyclés ni recyclable, le coût social de sa fabrication, son transport… Alors que la cuisinière, on possédera forcément, et on n’ajoute pas de nouvel achat, nouvelle fabrication d’objet qu’il faut ensuite gérer en fin de vie. J’imagine que ce n’est pas l’utilisation pour le thé qui change quelque chose à sa durée de vie.
    Du coup, quand on réfléchit globalement, ça devient beaucoup plus complexe !

    • Emmanuelle

      Bonjour Clémentine,

      Merci pour ta réflexion plus globale sur le sujet 😉 Effectivement si on prend tout en compte ça devient très compliqué de faire des comparaisons. Ceci dit il ne s’agit pas ici de prôner l’achat de bouilloire 😉 L’idée c’est de faire avec ce qu’on a et on n’a pas toujours le choix (je pense aux locataires qui se retrouvent avec 4 plaques électriques vieilles de 30 ans plus qu’énergivores par exemple).
      Quand on a déjà les appareils, malheureusement le mal est déjà fait, donc pourquoi pas utiliser au minimum les énergies fossiles.
      Du coup, pour moi, la bouilloire ne me sert pas que pour le thé 😉

      A bientôt et belle journée,

      • Clémentine

        Oui, j’imagine bien le scénario location : c’est ce que nous vivions il y a 5 ans. Et nous avions une bouilloire à l’époque, qui servait pour le thé, et pour chauffer l’eau des pâtes, riz etc… Nous l’avons ensuite donnée (car en plastique et je n’en voulais plus). Je n’ai pas réinvesti en me disant que on a la cuisinière moderne, et on fait minimaliste. Je comprends cependant parfaitement l’intérêt de ton article (j’ai été coupée dans mon élan pour mon précédent commentaire, et je me rends compte que j’ai publié sans la fin, zut !), et quand on a déjà l’appareil, c’est super à savoir. Merci pour tout le temps passé à faire ces mesures !!

  • Quoidansmonassiette

    Je chaufferais bien 1L d’eau que je mettrai après dans un thermos vu qu’en lisant vos tableaux, faire bouillir 1L d’eau revient souvent à moins consommer en énergie que faire bouillir 4*25cL

    • Emmanuelle

      Oui effectivement c’est ce que je fais pour mon thé. Comme ça j’en ai pour la matinée et pas besoin de refaire chauffer de l’eau toutes les heures 😉

  • Aude

    C’est très rigolo comme calcul !
    J’utilisais déjà la bouilloire pour faire chauffer l’eau des pâtes : parce que c’est beaucoup plus rapide déjà et aussi parce que pour l’instant j’ai une plaque électrique toute pourrie, donc pendant ce temps celle-ci a le temps de chauffer.
    Cela me conforte dans cette pratique, merci !

  • Mathilde

    Yep! J’adore ma bouilloire que je vais continuer à utiliser en me disant que c’est la meilleure méthode ! Merci Emmanuelle pour la démonstration ! Pour chauffer l’eau des pâtes ou du riz (semi-complet of course!), je l’utilise parfois mais plutôt parceque ça urge… Elles ont les crocs mes ados!

    • Emmanuelle

      Eh bien non seulement c’est plus rapide pour les ados affamé(e)s mais en plus c’est écolo !!! C’est pas cool ça. Pour une fois qu’on ne paye pas plus cher pour se simplifier la vie 😉

      • Claudine

        « La différence pour 1 litre d’eau est tellement importante que je me demande si pour la cuisson des pâtes ou pour préparer une soupe il ne faudrait pas que je passe d’abord par la bouilloire ?? »

        Ma voisine a commencé à le faire depuis quelques mois, parce que c’est + rapide, et, maintenant que je sais que c’est + économique, alors je suis ravie 😉

Laissez un commentaire