Chasse aux Watts : Achat d’un Wattmètre

Chasse aux Watts : Achat d’un Wattmètre

Voilà c’est parti, le défi Chasse aux Watts est lancé et pour obtenir 20% de réduction de consommation d’électricité va pas falloir chômer les amis !

Maintenant que j’ai fait le point sur mes consommations annuelles à la maison, je me demande bien ce que mes appareils ménagers consomment individuellement. Et pour avoir la réponse, y’a pas 36 solutions : il faut investir dans un Wattmètre.

C’est quoi un Wattmètre ?

Je veux dire au delà d’un appareil qui mesure les Watts parce que jusque là tout va bien 🙄 
Tout va bien, certes, mais les cours de physique sont peut-être un peu loin pour certains (genre moi). Donc petit rappel de la définition :

Un Wattmètre mesure la puissance électrique consommée. Celle-ci s’exprime en Watts.

Certains Wattmètres mesurent la consommation lors du fonctionnement des appareils mais aussi lorsqu’ils sont en veille. Et c’est bien ce qui m’intéresse ! J’ai bien l’intention de vérifier cette histoire de consommation des veilles du coin TV/Hi-Fi/Livebox, de l’ordinateur familial qui est sous veille toute la semaine mais qui n’est allumé que 2 ou 3 heures le samedi et dimanche, etc etc…

Ca ressemble à quoi un Wattmètre ?

Voici celui sur lequel j’ai porté mon dévolu, c’est mon nouveau meilleur ami. J’espère juste qu’il ne va pas passer son temps à me donner des mauvaises nouvelles.

Wattmetre

Il s’appelle le WattKiller (ça rigole pas) et mesure le voltage, l’intensité, les Volt-Ampère, la fréquence, le facteur de puissance et enfin les Watts. Nous avons donc la consommation de la puissance instantanée, le coût de l’énergie totale et une projection de ce coût sur 24h par exemple.

Avec celui-ci on ne peut mesurer que les appareils en monophasé. Si vous avez un four ou sèche-linge en triphasé il faudra procéder d’une autre manière pour évaluer la consommation (ou alors acheter un Wattmètre pour le triphasé).

Wattmetre en fonctionnementL’avantage c’est que son utilisation est hyper simple : on branche sur la prise et l’appareil dessus et c’est tout. Ça me va bien moi.

Pour ceux qui souhaiteraient le même, vous le trouverez ici – WattKiller (Wattmètre). Attention, ils n’ont pas tous une sensibilité suffisante pour mesurer les appareils en veille, soyez vigilants lors de vos achats.

Ma liste des appareils à mesurer

Comme déjà dit, j’ai dans l’idée de faire mes mesures sur les appareils en état de marche mais aussi en état de veille pour vérifier si certains ne sont pas des voleurs de Watts.

Dans la cuisine :

Le four, le Thermomix, la bouilloire, le frigo, la yaourtière, le lave-vaisselle, la machine à café à filtre, la machine à café à capsules, le micro-onde, le vieux robot pour faire les carottes rapées, le petit hachoir et puis aussi l’appareil à raclette, à fondue et le gaufrier !

Dans l’arrière-cuisine :

Le congélo, le lave-linge, le sèche-linge à condensation, l’aspirateur, la centrale vapeur (pour le repassage pas pour les sols).

Dans le salon :

Le coin TV / Hi-FI / Décodeur de box, station de jeux, tablette, smartphones, halogène, lampe de chevet, l’ordi familial, la piano électronique.

Dans le bureau :

Ordinateurs de travail, imprimante, la box.

Dans la salle de bain :

Sèche-cheveux, brosse à dents électrique, rasoir.

Bon, c’est déjà pas mal non ? A vrai dire ça me déprime quand je vois à quel point nous sommes dépendants des appareils électriques et électroniques. Au quotidien on ne s’en rend pas compte mais, en fait, on en a beaucoup !

J’attends vos commentaires et vos remarques, n’hésitez pas c’est là juste en dessous 😛 

Laissez un commentaire