5 points pour une cheminée efficace et responsable

5 points pour une cheminée efficace et responsable

Quoi de plus agréable que de se poser au coin du feu en hiver ? Je suis à chaque fois hypnotisée par les flammes, leur danse, leur chaleur et leur couleur. Sans parler du petit crépitement du bois qui nous fait reconnaître un feu allumé sans l’avoir encore vu. Ah oui, j’adore aussi l’odeur du bois 😉 Sec ou en train de bruler, l’odeur m’attire et me mets immédiatement en joie.
Bref, j’adoooore être au coin du feu et pourrais y passer des heures sans autres occupations que d’admirer les flammes. Sans compter que le coin du feu reste pour moi LE lieu convivial par excellence. C’est pas top un apéro au coin du feu ?? Bon j’en vois déjà certains fantasmer sur la peau de bête donc je m’arrête là sinon ça va dériver 😉

Malheureusement, comme tout combustible, le feu de bois n’est pas des plus écolo. Brûler du bois engendre le rejet de particules fines dans l’atmosphère et dans nos chaumières mauvaises pour l’environnement et notre santé.
A relativiser tout de même par rapports aux autres sources de pollution mais n’oublions pas que chacun de nos petits gestes éco-responsables, démultipliés, améliorent la vie de tous.

Donc, pour garder nos moments cocooning au coin du feu, passons à l’action 🙁

♦ Un foyer fermé

Votre cheminée est à foyer ouvert ? Votre foyer a été installé avant 2002 ? Mauvaise nouvelle… Votre cheminée manque gravement de rendement et rejette un max de particules 🙁

Une cheminée ouverte a un rendement de 10% max, c’est à dire que vous ne récupérez que 10% de la chaleur produite…Même pour une cheminée « plaisir » c’est un peu bête de ne pas profiter aussi de sa chaleur pour la maison. Aujourd’hui, un insert, un foyer fermé ou un poêle à buche vous renvoie 65 à 85% de la chaleur. Sans parler que son émission de fines particules peut être jusqu’à 50 fois inférieur.Il est donc bénéfique d’investir dans un nouvel appareil capable de vous apporter agrément et plaisir tout en étant plus respectueux de l’environnement. Aides des régions, crédits d’impôts et autres éco-prêt à taux 0% sont là pour vous inciter à passer le pas. Sans compter les économies que vous pourrez faire sur votre chauffage principal en inter-saison.

Plus de renseignements sur les aides : http://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/financer-projet/renovation et http://renovation-info-service.gouv.fr
Plus de renseignements sur le choix des foyers : http://www.flammeverte.org

♦ Une bonne qualité de bois est HYPER importante

N’utilisez que du bois sec et propre (sans peinture, teinture, lasure, huile de vidange et autres produits chimiques) et coupé en petites buches. Surtout pas de bois humide qui restreint le niveau de rendement !

♦ Un allumage par le haut

Ça c’est dingue mais ça change tout ! De cette façon les flammes brûlent les gaz résiduels. Seule de la vapeur sort du conduit. Les rejets polluants sont donc très limités. Cette méthode a en plus l’avantage de produire une plus forte chaleur car les gaz de combustion sont complètement brûlés et rajoutent un second apport d’énergie.

Comment ça marche ?

  • empilez dans le foyer, sans le surcharger, des bûches d’une taille adaptée à l’appareil, celles de plus petit diamètre en haut,
  • placez des petits morceaux de résineux sec et un cube d’allumage (écolo tant qu’à faire) sur le dessus,
  • vérifez le tirage et les registres d’admission d’air, allumez le cube, fermez la porte, baissez les apports d’air au bout de 10 minutes au moins.

♦ Réglez le tirage de l’installation

Mal réglée, une installation perd de sa performance.
Un tirage trop faible : le bois brûle difficilement, le chauffage est insuffisant et l’installation pollue davantage.
Un tirage trop fort : le bois brûle trop vite, la température des gaz de combustion est trop élevée : vous surconsommez, vous gaspillez de l’énergie et le rendement de votre appareil est mauvais. Si les flammes sont aspirées dans le conduit, fermez la clé de tirage.

♦ L’entretien régulier

Pas de secret, c’est comme tout : ça fonctionne mieux quand c’est entretenu 😉
Décendrez, nettoyez la vitre intérieure, les grilles d’air chaud et le conduit de cheminée par un ramonage…et vous optimiserez et votre rendement et un rejet moins important de fines particules.

♦ Y’a plus qu’à profiter…

Quelques contraintes pour beaucoup de plaisirs. Ca vaut vraiment la peine !

Alors qu’en pensez-vous ? Avez-vous d’autres astuces à partager avec nous ?
N’hésitez pas à partager cette publication. Les bons tuyaux ça se partage 😉

Laissez un commentaire